PORTRAIT. Comment définir l'architecte française la plus atypique ? Pas facile, tant le personnage recèle de multiples facettes. A la fois généreuse, libre, sincère, directe, pudique… nous avons choisi de l'interviewer façon "portrait chinois", petit jeu auquel elle s'est volontiers prêtée.

 

C'est au détour d'une Carte Noire au marché Serpette-Paul Bert que nous avons rencontré la plus "gothique" des architectes françaises. Tout de noir vêtue, elle venait présenter sa dernière œuvre, une installation très personnelle au cœur du célèbre marché aux Puces, pour laquelle elle avait chiné une centaine de pièces pour recréer un appartement à son image.

 

Auparavant, l'architecte s'est volontiers prêtée au jeu du portrait chinois, nous révélant une facette de sa forte et riche personnalité.

actioncl