PORTRAIT. L'architecte, artiste et académicienne française se verra remettre le 11 mai prochain un prix Architizer A+Awards qui honore le meilleur de l'architecture, des espaces et du design partout dans le monde. L'occasion de (re)découvrir des projets emblématiques d'Odile Decq et sa personnalité atypique.

Le prix "Lifetime achievement award" de Architizer A+Awards a été décerné à l'architecte Odile Decq. Une nouvelle distinction qui vient agrandir son palmarès. L'académicienne a déjà reçu le Prix des femmes architectes en 2013, un Lion d'Or à Venise en 1996, plus récemment le Prix national de la construction bois, dans la catégorie "Logement individuels de plus de 120 m² pour une maison tout de noir vêtue. Cette couleur que l'architecte affectionne tant.

 

En 2013, Batiactu avait rencontré l'architecte qui avait accepté de se livrer à une interview façon "portrait chinois".

 

Parcours
Odile Decq a ouvert son agence d'architecture dès l'obtention de son diplôme en 1978 à la Villette, tout en poursuivant ses études à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris où elle obtiendra son D.E.S.S. d'urbanisme en 1979. La reconnaissance internationale arrive très tôt, dès 1990, à l'occasion de sa première grande commande: la Banque Populaire de l'Ouest à Rennes.
On lui doit aussi le Musée d'Art Contemporain de la Ville de Rome, l'Information Center à Shanghai, le restaurant de l'Opéra Garnier, le FRAC Bretagne à Rennes et prochainement le siège de GL Events à Lyon.

 

=> Suite l'interview et panorama de ses projets dans les pages suivantes.

actionclactionfp