Rappelons qu'après moult polémiques et le veto mis, pour des raisons esthétiques, par l'ancien maire de Paris, Bertrand Delanoë, au projet architectural initial, le nouveau projet a convaincu le maître d'ouvrage, la fédération de Russie mais aussi la municipalité parisienne.

 

"Une insertion beaucoup plus harmonieuse de ce projet dans l'architecture parisienne", Jean-Louis Missika

 

"Effectivement, il y avait un conflit assez fort au départ car le projet était peu adapté et très peu contextualisé, nous rappelle Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris en charge de l'Urbanisme. Il y avait aussi un problème de relation avec la Tour Eiffel et la Seine."

 

Avant de nous confier : "Là, je crois que l'on trouvé une solution qui convient à tout le monde. Et nous trouvons, à la mairie de Paris, que le travail de Jean-Michel Wilmotte a permis une insertion beaucoup plus harmonieuse de ce projet dans l'architecture parisienne. Par exemple, le choix de l'or mat est compatible avec l'ADN de Paris ! Mais attendons de le voir complètement terminé."

 

actioncl