RÉHABILITATION. L'agglomération Cœur d'Essonne a souhaité revitaliser un quartier de Saint-Michel sur Orge en implantant une médiathèque à la place d'un ancien drugstore, abandonné depuis 30 ans. Pierre-Etienne Miny (AP Architecture), nous révèle les défis de ce chantier sous dalle.

La revitalisation des quartiers populaires passe par la culture. C'est tout le sens de l'initiative lancée par Cœur d'Essonne Agglomération à Saint-Michel-sur-Orge qui, non contente d'avoir implanté un cinéma a souhaité compléter cette offre par des services liés à aux livres et autres médias. Pierre-Etienne Miny, architecte de l'agence versaillaise AP Architecture, nous explique les enjeux de ce projet : "La médiathèque a été réimplantée dans le tissu existant, une dalle avec parkings, commerces et ancienne boîte de nuit, sur laquelle reposent une terrasse et des coursives sur lesquels donnent des tours de logements". Un environnement complexe donc.

 

Le maître d'œuvre poursuit : "L'idée a été de réinvestir des lieux abandonnés pendant 30 ans. La plus grande difficulté résidait dans le fait qu'aucune lumière naturelle ne pénétrait jusqu'au fond de la dalle". Autre problème : la création d'un ERP présentant des risques d'incendie à proximité immédiate d'immeubles d'habitation est "délicate". Le cabinet d'architectes imagine un concept particulier, comme nous le détaille Pierre-Etienne Miny : "Une toiture plissée, comme un ruban, qui se déforme et découpe la dalle de béton pour y créer des éléments vitrés, des patios et des gradins, ainsi qu'une zone administrative sur l'arrière, ceci afin d'amener la lumière au plus profond".

 

Découvrez les particularités de ce projet en images dans les pages suivantes

actionclactionfp