L'opération a donc été menée avec succès mais pour quel impact auprès des habitants du quartier ? Une curiosité accrue pour la culture, assure l'architecte qui argumente : "La médiathèque a deux fois plus d'adhérents qu'avant, elle est passée de 1.000 à 2.000 abonnés. C'est un succès populaire, une plus-value pour l'agglomération, la ville et le quartier". Pour Pierre-Etienne Miny, l'édifice est désormais un élément structurant de la Saint-Michel-sur-Orge.

actioncl