L'une des spécificités de l'école maternelle Auriol est d'adopter des éléments porteurs en bois à pente nulle, comme s'ils étaient en béton. Une pente de 3° est systématiquement demandée. L'innovation dans la charpente vient de l'isolant lui-même, en verre cellulaire, qui vient donner cette pente grâce à un astucieux travail de taille des blocs et de calepinage pour les mettre en place précisément et ainsi assurer l'évacuation gravitaire des eaux de pluie. La société Lignatec, qui distribue les produits KLH en France, explique : "Sur cette problématique de pente, nous avions déjà travaillé avec Foamglas, sur un gymnase à Saint-Etienne-de-Tinée dans le sud de la France, et sur Aqualagon à Villages Nature en Île-de-France. Ici, l'intervention a été faite en deux phases, avec le bureau d'études structure bois d'abord, puis l'entreprise de charpente Goubie pour la réalisation". Un responsable de cette entreprise ajoute : "Avec 4-5 mois d'études, nous avons consacré 3 semaines aux calculs 3D. En tout nous avons placé 120 m3 de bois, 39 tonnes de ferrures et poutres métalliques, 600 m² de murs ossature bois et 2.000 m² de KLH 3 ou 5 plis".

actioncl