Chez Foamglas, on argumente : "Le coefficient de dilatation du verre cellulaire est très faible et il affiche une excellente stabilité dimensionnelle. D'où des risques d'infiltration diminués et une fiabilité garantie dans le temps pendant 25 ans". Cette grande durabilité du produit minéral inorganique, issu aux deux-tiers de verre recyclé, est un plus pour l'empreinte environnementale du projet ainsi que pour répondre aux exigences en termes de sécurité incendie (puisque l'isolant est incombustible). L'entreprise Cibetanche, qui a posé le produit, explique elle aussi avoir longuement anticipé ce chantier particulier : "Nous avons fait un gros travail de préparation avec les compagnons et il y a eu une bonne synthèse avec les différentes entreprises, Urbaine de Travaux et Goubie. Et l'intervention a été rapide pour protéger le bois des éventuels orages d'été". Elle explique utiliser le verre cellulaire depuis de nombreuses années, notamment pour les projets de piscines. Sur l'école maternelle Auriol, l'entreprise insiste sur la complexité de mise en œuvre liée à la pente demandée aux éléments de verre cellulaire : "Il a fallu respecter scrupuleusement le plan de calepinage. Cette forte technicité exigeait un départ précis pour bien arriver dans les angles".

actioncl