Depuis la désignation du groupement conduit par Jacqueline Osty, paysagiste avec l'urbaniste Claire Schorter, l'aménagement de l'île de Nantes entre dans la phase concrète depuis ce 6 février. Au menu : l'aménagement de la partie sud-ouest de l'île afin de faciliter le futur CHU, un "réseau de parc" en bordure de Loire et enfin la construction de 6.000 logements d'ici à 2037.

Depuis la désignation en décembre dernier du groupement conduit par la paysagiste Jacqueline Osty et de l'urbaniste Claire Shorter, pour la maîtrise d'œuvre urbaine de l'Île de Nantes, le projet urbain de 337 hectares entre dans la phase concrète. L'ensemble des équipes, piloté par l'Atelier Jacqueline Osty et composé de Claire Schorter (urbaniste), Ma-geo (bureau d'études), Roland Ribi & associés (bureau d'études mobilité), Quand même (exploration, participation) et Concepto (bureau d'études conception lumière), ont dévoilé les contours de cet immense projet en présence du maître d'ouvrage, la Société d'aménagement de la métropole Ouest Atlantique (SAMOA).

 

Un défi de grande taille pour ces équipes de paysagistes et d'urbanistes aux commandes de la transformation urbaine du sud-ouest de l'Ile de Nantes jusqu'en 2024 succédant à Alexandre Chemetoff (2000-2010) et Marcel Smets (2010-2016).

 

Découvrez la suite de l'article, dès la page 2.

actionclactionfp