Les équipes participant au chantier de réhabilitation de l'Hôtel des Postes de Strasbourg soulignent par ailleurs l'excellent état de conservation général du site. Les restaurations entreprises après-guerre ont été tellement rigoureuses qu'elles sont même difficiles à distinguer des réalisations d'origine. A l'inverse, le rehaussement de la tour des télécoms est clairement visible.

 

Les spécialistes ont aussi relevé que des éléments de décoration avaient disparu, probablement motivés par des faits politiques au gré des turbulences historiques. Ainsi, les écus représentant des aigles impériaux et la couronne du Saint-Empire romain germanique ont été intégralement détruits ; de même, 6 statues d'empereurs allemands présentes sur la façade de l'avenue de la Marseillaise ont été décapitées en 1918, peu de temps avant la libération de Strasbourg, avant d'être des victimes des bombardements de 1944. Le chantier de reconstruction lancé en 1949 a en tout cas permis de moderniser les installations tout en ouvrant les volumes et en agrandissant les surfaces, grâce notamment à de larges baies vitrées.

actioncl