AUTOROUTE. Interrompu pendant le confinement, les travaux du contournement ouest de Strasbourg viennent d'être relancés, en mobilisant la moitié des effectifs.

C'est le plus grand chantier autoroutier en cours en France. Les travaux du contournement ouest de Strasbourg (COS) avaient dû être interrompus le 17 mars 2020, et n'avaient pas repris pendant toute la durée du confinement décidé par le gouvernement pour freiner l'épidémie de covid19.

 

Il aura fallu la fin avril pour que le chantier soit relancé, de façon très partielle, avec une centaine de personnes. Alors que le confinement vient tout juste d'être levé, la moitié des effectifs, soit environ 400 personnes, est actuellement mobilisée.

 

Un chiffre qui devrait croître rapidement puisque, d'ici à la fin de la semaine, 450 à 480 ouvriers devraient à nouveau y travailler, avant de revenir à une cadence "normale" à la fin du mois de mai, a indiqué un porte-parole d'Arcos, filiale du groupe Vinci, à l'AFP.

 

 

24 km d'autoroute, 550M€ d'investissement

 

Destiné à désengorger l'A35, le contournement ouest de Strasbourg prévoit la construction de 24 km d'autoroute payante nouvelle, afin d'absorber le trafic du nord au sud du département du Bas-Rhin. Le projet, estimé à plus de 550M€, est mené par Vinci, dont la filiale Arcos, société concessionnaire spécialement créée pour le COS, assure la maîtrise d'ouvrage.

 

 

La mise en service de ce nouvel axe autoroutier est prévue pour la fin de l'année 2021. Mais l'épidémie de covid19 entraîne un nouveau contretemps dans son calendrier, après un retard de plusieurs mois au démarrage des travaux causé par la multiplication des recours contre le projet. Il est cependant encore trop tôt pour savoir si ce retard pourra être comblé de façon à respecter l'échéance, a indiqué le porte-parole d'Arcos.

actionclactionfp