Les cicatrices d'une infrastructure peuvent-elles s'adoucir, s'interroge Frédéric Bonnet.

 

"Lorsque l'élargissement d'une route coupe bestialement la ville de Redon du chemin des rives de la Vilaine, un "ouvrage d'Art" - au sens propre - restitue l'accès aux berges. Les ombres horizontales de ses plaques de béton noir sont la mémoire des crues, il est digue, il est promenade, il est trace de l'ondulation du cours de l'eau, longue ligne du paysage, il relie une ville à son socle naturel, et nous rappelle ce que toute infrastructure devrait offrir", complète-t-il.

 


Digue anti-crues à Redon, (Ille-et-Vilaine)
Architecte : Pierre Lafon
MOA : Institut d'Aménagement de la Vilaine (LAV)
2005

actioncl