DPE. La DHUP a émis une feuille de route pour l'amélioration du diagnostic de performance énergétique, dont plusieurs enquêtes montrent qu'un an après sa réforme, il est toujours défaillant. La profession accueille favorablement les annonces, mais souhaite aller plus loin.


Après l'enquête de l'UFC-Que choisir qui a révélé le manque criant de fiabilité du diagnostic de performance énergétique, l'administration a réagi. La DHUP (direction de l'habitat, de l'urbanisme et du patrimoine) a présenté, le 5 octobre, une "feuille de route pour l'amélioration de la qualité des DPE aux professionnels de l'immobilier".

 

Amélioration qui serait en effet bienvenue, d'après l'association de défense des consommateurs autant que de la profession. Dans son enquête rendue publique fin septembre, l'UFC-Que choisir démontre que "parmi les 7 maisons qui ont fait l'objet de nombreux diagnostics (entre 4 et 5 chacune), 6 d'entre elles ne se sont pas vues reconnaître la même classe énergétique, avec même une maison pour laquelle la classe attribuée va de B à E alors qu'elle est basse consommation !".

 

 

Problèmes de formation et de méthode de calcul

 

Il vous reste 68% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp