FERMETURE. La chose est actée : le décret abrogeant l'autorisation d'exploitation de la centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, a été publié au Journal officiel du 19 février 2020. "Une première étape dans la stratégie énergétique de la France", selon Matignon.

C'est maintenant officiel : le décret portant abrogation de l'autorisation d'exploitation par EDF de la centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, a été publié ce 19 février 2020 au Journal officiel. Plus précisément, le texte entrera en vigueur à compter du 22 février pour le réacteur n°1 du site, et à partir du 30 juin prochain pour le réacteur n°2.

 

Dans un communiqué, Matignon se félicite de cette décision tout en effectuant un petit tacle au passage : "Cet évènement, annoncé et repoussé de manière récurrente par les précédents gouvernements, marque la concrétisation de l'engagement du président de la République. Il constitue une première étape dans la stratégie énergétique de la France, qui vise un rééquilibrage progressif entre l'électricité d'origine nucléaire et l'électricité d'origine renouvelable tout en poursuivant la baisse des émissions de gaz à effet de serre issues de la production d'électricité grâce à la fermeture des centrales à charbon d'ici 2022." Selon la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, l'arrêt du site de Fessenheim ne devrait mettre aucun salarié au chômage. "Il n'y aura aucune perte d'emploi" liée à cette fermeture, a-t-elle assuré au micro de la matinale de RMC.

actionclactionfp