CONJONCTURE. A l'échelle de la Zone euro, le niveau de production du secteur de la construction a perdu 14,6% en avril 2020 comparé au mois précédent. Sur un an, la chute est même de 28,4%. Les statistiques européennes montrent en outre que la France occupe, une fois de plus, la première place des pertes d'activité.

Le secteur du bâtiment et des travaux publics a continué à s'affaisser en avril 2020, dans la foulée d'un mois de mars déjà éprouvant. D'après les derniers chiffres communiqués par Eurostat, le service européen de statistiques, le niveau de production de la construction a encaissé en avril une perte de 14,6% dans la Zone euro (qui comprend les 19 pays ayant adopté la monnaie unique), et de 11,7% dans l'Union européenne (27 pays), par rapport à mars. Sur un an, donc d'avril 2019 à avril 2020, la baisse d'activité est encore plus conséquente, avec -28,4% pour la Zone euro et -24% pour l'UE. En cause évidemment : le confinement sanitaire des populations imposé dans un grand nombre d'Etats-membres pour tenter d'enrayer la pandémie de coronavirus. Selon l'Office statistique de l'Union, la production du BTP est même tombée à son plus bas niveau depuis la création de la série statistique le concernant, à savoir 1995.

 

La France, dernière du classement mais en l'absence de données sur l'Italie

 

Dans le détail des branches d'activité et à l'échelle de la Zone euro, la production du bâtiment a reculé de 15,4% en avril comparé à mars, tandis que celle du génie civil se rétractait de 10%. Globalement, les niveaux d'activité ont subi des pertes dans tous les Etats-membres dont les données sont disponibles - à noter toutefois : les données concernant l'Italie, pourtant l'un des pays du Vieux Continent les plus touchés par l'épidémie de Covid-19, sont classées "confidentielles" depuis février dernier. La France, elle, s'illustre une nouvelle fois de manière négative : elle enregistre la plus forte baisse, avec -32,6%, loin derrière l'Espagne qui accuse -26,3%, et la Slovaquie avec ses -10%.

 

Sur 12 mois, soit d'avril 2019 à avril 2020, et s'agissant de la Zone euro, la production du BTP a dégringolé de 29,3% pour le bâtiment et de 24,5% pour le génie civil. Et là encore, l'Hexagone occupe malheureusement la première place des pertes d'activité : en un an de temps, la construction tricolore s'est effondrée de 60,6%, distançant les -39% de la Belgique et l'Espagne avec ses -32,6%. A l'inverse, les hausses les plus significatives ont été observées en Roumanie (+12,2%), en Allemagne (+0,9%) et en Finlande (+0,8%).

actionclactionfp