CONJONCTURE. Sans réelle surprise, le nombre de créations d'entreprises a dégringolé de 33,5% au mois d'avril, tous secteurs d'activité confondus, après déjà une importante chute en mars. Le bâtiment, les travaux publics et l'immobilier ne sont pas non plus épargnés, bien que les tendances de long terme soient un peu plus positives.

La crise économique et sociale, corollaire de la pandémie de coronavirus et du confinement sanitaire, se fait déjà sentir. Au mois d'avril, le nombre de créations d'entreprises tous secteurs d'activité confondus a enregistré une forte baisse de 33,5%, après s'être déjà rétracté de 25,4% en mars : au total, l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a donc comptabilisé 34.425 créations en avril, dont 15.799 entreprises classiques (en chute de 42,1%) et 18.626 micro-entrepreneurs (-24%). En cumul sur les quatre premiers mois de l'année 2020, l'institution a calculé que 245.475 structures avaient vu le jour, un chiffre qui s'élevait à 284.808 à la même période un an plus tôt.

 

Sur les 12 derniers mois et avec les données arrêtées en avril 2020, les immatriculations de micro-entrepreneurs confirment leur succès en constituant toujours à peu près la moitié des créations d'entreprises : elles pèsent pour 46,9% du total, là où les entreprises de forme sociétaire s'octroient une part de 26,7% et les entreprises individuelles classiques 26,4%.

 

Hausse des créations d'entreprises dans le BTP sur un an

 

Certes, la construction ne fait pas partie des secteurs les plus touchés par la dégringolade générale du mois d'avril, mais au vu des circonstances elle n'a pu passer à travers les gouttes. Le mois dernier, 2.974 entreprises se sont donc créées au sein de la filière, un chiffre en nette perte de vitesse par rapport aux 4.819 créations enregistrées encore en mars, soit un plongeon de 38,3%. Les tendances de long terme sont un peu plus encourageantes, puisque le BTP n'a reculé que de 17,8% sur les trois derniers mois en comparaison à la même période en 2019, et il a même progressé de 9,6% au cours des 12 derniers mois, là encore par rapport à ce qui s'est observé un an auparavant.

 

Du côté des professionnels de l'immobilier, la tendance est également à la baisse : après avoir créé 1.945 structures en mars, ces activités n'ont lancé que 1.073 entreprises en avril, ce qui représente un effondrement de 44,8%. En revanche, on peut dresser le même constat que pour le BTP dès lors qu'on prend un peu de hauteur. Ainsi, le recul n'a été "que" de 20,9% au cours des trois derniers mois, et les créations d'entreprises ont même augmenté de 9,2% sur les 12 derniers mois, les deux périodes étant encore une fois à comparer aux mêmes mois un an plus tôt.

actionclactionfp