Et puis côté budget, les élus brestois, calculette en main, ont vite fait leurs calculs : soit un téléphérique (18 millions d'euros) ; soit un pont mobile (40 millions d'euros). L'aménagement de ce premier téléphérique urbain de France recevra 2,5 millions d'euros de subvention d'État.

 

Découvrez dès la page 6, la suite de l'article et le diaporama.

actioncl