L'objectif a été clair d'entrée : obtenir le niveau de confort et d'accessibilité équivalent au tramway car le cahier des charges exige une fréquence de 5 minutes et un débit de 650 passagers par heure par sens avec une capacité maximale de 1.200 passagers par heure par sens pour les sorties de cinéma. Les porteurs du projet ont d'ailleurs étudié toutes les options pour la traversée de la Penfeld et le rapport coût et performance du téléphérique. "Et si ce mode de transport s'est imposé, c'est également en raison de la géographie du lieu, ajoute l'élu brestois.

 

A cet endroit, le franchissement dépasse les 400 mètres et doit dégager un tirant d'air de 48 mètres alors que les berges ne sont qu'à 30 mètres (une partie de la base navale est située en dessous), détaille cette fois-ci le chargé de la mission tramway et téléphérique de BMO.

 

Découvrez dès la page 4, la suite de l'article et le diaporama.

actioncl