Une grande partie des menuiseries extérieures des façades ont été rénovées. Des fenêtres qui donnent une vue sur la cour ont été ajoutées à certaines pièces, apportant plus de lumières. "Cela permet aux visiteurs de se repérer à nouveau", estime François Chatillon. "Il a fallu faire des compromis et il y a eu une lutte amicale, entre les équipes du musée et l'agence, car nous voulions ajouter plus de fenêtres et eux des cimaises. Chaque fenêtre a été négociée une par une, cela a duré des semaines." L'autre difficulté, c'était d'organiser un parcours chronologique. "On ne peut pas mettre un tableau avant un autre, l'espace a donc été pris en considération et le bâtiment, qui fait partie des éléments du musée, ne pouvait pas être détruit non plus."

actioncl