CONJONCTURE. Pénalisées par un contexte sanitaire toujours précaire et incertain, les entreprises de TP ont vu leur activité encore à la peine au mois de janvier 2021. Les prises de commandes ne parviennent pas à relever franchement la tête, et l'intérim chute même lourdement.

À l'image de bien d'autres secteurs d'activité, difficile pour les travaux publics de retrouver un niveau d'activité proche de celui d'avant-crise. Avec un contexte sanitaire toujours incertain et une visibilité encore très précaire, le niveau de facturations a reculé de 10,4% en janvier 2021 par rapport à la même période un an plus tôt, période où le secteur avait pu bénéficier d'une forte dynamique grâce à l'approche des élections municipales. En cumul sur les 12 derniers mois, les travaux réalisés se rétractent même de 14,1%, selon la note de conjoncture mensuelle de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP).

 

Les chiffres sont un peu plus encourageants du côté des prises de commandes, avec une hausse de 5,9% des marchés conclus durant le premier mois de l'année. Mais la fédération prévient que "cette augmentation est à relativiser avec le fait que la commande publique commençait à ralentir en janvier 2020, à l'approche des élections municipales", les facturations prenant alors le pas sur les commandes. Sur un an, donc de janvier 2020 à janvier 2021, le niveau des marchés conclus accuse finalement -11,6%.

 

Légère progression des effectifs permanents

 

Mais c'est dans le domaine de l'emploi que les tendances sont les plus négatives : si les postes permanents résistent, ce sont les contrats intérimaires qui pâtissent des ajustements d'effectifs liés aux incertitudes sur l'activité. Ainsi, si les heures travaillées des ouvriers permanents se sont rétractées de 7,2% en janvier dernier, leurs effectifs ont malgré tout progressé de 1,9% par rapport à janvier 2020. En revanche, le volume d'heures des intérimaires a lourdement chuté de 41,1% sur la même période. "En cumul sur les 12 derniers mois, les heures intérimaires sont en baisse de plus d'un tiers", complète la FNTP.

actionclactionfp