CHANTIER. En Seine-et-Marne, la forêt de Ferrières-en-Brie s'est vue délestée d'une soixantaine de chênes pour le chantier de la célèbre cathédrale parisienne. La région Ile-de-France voit dans ce don une alliance entre un patrimoine culturel et un patrimoine naturel.

La reconstruction de Notre-Dame de Paris avance pas à pas. La cathédrale a reçu un don de 60 chênes de la part de l'Agence des espaces verts (AEV) de la Région Île-de-France, gestionnaire de plus de 10.000 hectares de forêts, pour la reconstruction de sa flèche et de sa charpente. L'AEV et ses partenaires ont procédé au débardage de ces arbres de qualité le 16 septembre à Ferrières-en-Brie, en Seine-et-Marne, a annoncé la région Île-de-France dans un communiqué. Les chênes sont envoyés dans des scieries, avant de rejoindre le chantier de restauration du célèbre monument parisien.

 

"Une gestion durable des boisements"

 

Ces arbres, pour certains bicentenaires, de 110 centimètres de diamètres et atteignant jusqu'à 35 mètres de hauteur du pied à la cime participeront à la reconstruction du patrimoine qui avait connu un violent incendie en avril 2019. L'accident avait détruit la flèche, ainsi que la totalité de la toiture couvrant la nef, le chœur et le transept. La totalité de ce don correspond à 25% du bois fourni par les collectivités de France. De son côté, la région a débloqué 10 millions d'euros pour la reconstruction du site. "La mobilisation de ces chênes issus des forêts régionales franciliennes et plus particulièrement de la Forêt régionale de Ferrières permet ainsi d'alimenter en circuit court ce chantier de reconstruction de grande ampleur", a-t-elle estimé. "Le plan d'aménagement de la Forêt régionale de Ferrières intégrait, dès le départ, la mise à terre de chênes, pour permettre une gestion durable et une régénération naturelle des boisements."

 

"Grâce au savoir-faire des agents de l'AEV et de nos partenaires, le patrimoine naturel vient au chevet du patrimoine culturel. Je suis aujourd'hui fière et honorée que les bois issus de nos forêts régionales connaissent une destinée exceptionnelle en rejoignant le chantier de restauration de la cathédrale de Notre-Dame de Paris, un des emblèmes culturels de notre pays", a ajouté Anne Cabrit, présidente de l'AEV d'Île-de-France.

 

Du côté de la cathédrale, celle-ci accueillera de nombreux visiteurs sur son parvis les 18 et 19 septembre, lors des Journées européennes du patrimoine. L'Établissement public chargé de la conservation et de la restauration du monument a, en effet, mis en place un village des métiers sur le parvis de l'édifice, afin de faire découvrir aux visiteurs ce chantier hors-normes. Les curieux du monde entier devraient pouvoir accéder au lieu de culte d'ici 2024, comme l'avait promis Emmanuel Macron en avril cette année.

actionclactionfp