ENQUÊTE. Alors que l'Etat entend massifier la rénovation des logements, l'Observatoire Maison à part.com a interrogé les ménages sur leurs attentes en termes de rénovation énergétique. Une thématique qui sera largement abordé lors d'EnerJmeeting ce 8 mars. Découvrez les résultats exclusifs.

Enerjmeeting, qui a lieu ce 8 mars au Palais Brongniart à Paris, abordera pour sa deuxième édition les questions de l'efficacité énergétique et environnementale du bâtiment lors de nombreuses conférences et présentations de retours d'expériences (Voir le programme de la journée). En attendant ce rendez-vous, Enerjmeeting dévoile l'enquête réalisée par l'Observatoire Maison à part, du 29 novembre au 11 décembre 2017 auprès de 596 particuliers. Voici les résultats en exclusivité.

 

Quels travaux ont-ils prévu de réaliser ? Pour les maisons, l'isolation arrive en tête avec plus de la moitié des réponses (52%), arrivent ensuite les portes et fenêtres (39%) puis les sols et murs (35%). Pour les appartements, ce sont les sols et murs qui sont en tête avec 56%, suivi à égalité par les portes et fenêtres et la rénovation globale d'une pièce (41%).

 

Des aides encore mal connues

 

Plusieurs raisons motivent les ménages à rénover leur logement : tout d'abord réduire les consommations d'énergie (26%) mais aussi pour adapter leur bien à leurs besoins (23%) et améliorer le confort (17%). Mais la question financière reste un élément déterminant. 30% des propriétaires de maison déclarent ne pas avoir prévu de travaux en raison du coût. Pour se lancer, une prime versée avant le début des travaux motiveraient 46% des Français. 40% des sondés sont favorables à un crédit d'impôt et 40% à une aide financière qui serait accordé aux particuliers qui réalisent leurs travaux eux-mêmes. Le prêt à taux zéro est un argument pour seulement 26% des Français interrogés.

 

Alors que le gouvernement planche actuellement sur le plan de rénovation des logements et les dispositifs d'aides, conscient qu'il y a des manques à combler, l'étude confirme que les ménages sont encore mal informés des aides. Il existe cependant de fortes disparités entre les différentes aides. Ainsi, la TVA à taux réduit est la plus connue des ménages (70%), suivi par l'éco-PTZ (65%) et le CITE (60%). A l'inverse, 79% des sondés déclarent ne pas connaître le chèque énergie. Ils sont également 67% à ne pas connaître le CEE (certificat d'économie d'énergie). Pour les aides de l'Anah, seuls 43% les connaissent.

actionclactionfp