MAQUETTE NUMÉRIQUE. La réalité virtuelle ne nécessite pas forcément de gros masques ou toute une salle immersive dédiée. BTP Consultants a développé BIMscreen une solution portable, qui tient dans une valise et qui permet de mettre la maquette numérique à la disposition de tous les acteurs d'un projet. Démonstration avec Rachid Laraki, chef de projets BIM.

La réalité virtuelle repose généralement sur l'emploi de masques type Oculus, qui coupent leurs utilisateurs du monde réel, ou bien sur l'utilisation d'une pièce dédiée, nommée Cave, où plusieurs parois sont occupées par des écrans interactifs. Ces dernières sont rares et chères, généralement installées chez de grosses entreprises comme Dassault Systèmes et Bouygues Construction, ou chez des organismes comme le CSTB qui dispose de plusieurs installations de ce genre. Mais il est désormais possible pour tous les acteurs du bâtiment d'avoir accès à une solution de réalité virtuelle immersive portable, nommée BIMscreen.

 

Rachid Laraki, chef de projets BIM pour BTP Consultants, dévoile : "Cette nouvelle solution a été développée avec le concours d'une startup spécialisée dans la réalité virtuelle nommée Scale-1 Portal et de l'architecte François Pélegrin, qui est un pionnier sur ces questions". Le concept : afficher une maquette numérique sur un mur, grâce à un rétroprojecteur, et la passer en 3D grâce à des lunettes à occultations alternées. Il est ainsi possible de visualiser un projet au sein d'une simple salle de réunion ou d'une cabane de chantier, et de faire participer l'ensemble des personnes présentes (jusqu'à une douzaine de paires de lunettes peuvent être gérées simultanément). L'intérêt est de ne pas couper les participants les uns des autres en leur faisant porter des masques mais, surtout, de rendre mobile une salle immersive. Le téléchargement de la maquette ne prend que quelques dizaines de secondes, la première fois qu'elle est visualisée. Il est ensuite possible de travailler hors ligne, sans besoin de 4G ou de WiFi. Et les mises à jour se font automatiquement.

Pour noter les desiderata des futurs occupants

Le spécialiste nous explique : "On peut ainsi transformer une revue de projet à deux dimensions, sur des plans pas toujours lisibles, en revue à trois dimensions texturées, grâce à l'outil numérique". L'ensemble de la solution BIMscreen tient dans une (grosse) valise d'une dizaine de kilogrammes qui comprend une alimentation, un projecteur, une tablette qui fait tourner l'application et gère le "pilotage" de la visite virtuelle, plus huit paires de lunettes synchronisées. "Le but est de se servir de l'immersif pour faire collaborer les gens autour d'un projet, y compris les gestionnaires ou les usagers qui ne sont généralement pas intégrés à ce processus", ajoute Rachid Laraki. Selon lui, l'emploi de supports photo-réalistes, à l'échelle 1, permet de concevoir des projets mieux adaptés en amont et d'éviter des problèmes en phase de chantier et au moment de la livraison. Les utilisateurs peuvent par exemple annoter des points précis sur la maquette numérique.

 

Il cite de nombreux exemples de cas d'usage : la revue des choix architecturaux, celle des corps d'états techniques ou celle du clos et couvert, puis les revues d'aménagements-espaces verts et VRD, ou encore la revue de projet en phase exécution montrant cette fois le phasage des travaux. L'outil de réalité virtuelle immersive pourra également être employé pour communiquer sur les choix retenus dans le cadre d'une opération en VEFA ou enfin servir à la revue de gestion du bâtiment terminé pour son entretien et son exploitation. "BIMscreen s'adresse à tous les acteurs du bâtiment, depuis les architectes, les bureaux d'études, les aménageurs et promoteurs, jusqu'aux c'est vraiment une solution transverse", assure le chef de projets.

 

Une solution flexible qui fait gagner du temps

 

La solution a été testée pour l'heure sur deux projets, dont la construction de logements sociaux par Emmaüs à Bussy-Saint-Georges. Les cinq à six revues de projets successives ont entraîné de nombreuses évolutions grâce aux remarques formulées par les participants. Les positionnements des radiateurs et des trappes de visite techniques ont ainsi été jugés non adéquats par les futurs utilisateurs qui ont également demandé la modification de la transparence des garde-corps pour plus d'intimité et qui ont suggéré l'abandon des éviers double-bacs dans les petits appartements en faveur de plus grands plans de travail. Dans les chambres, ils ont aussi conseillé de changer l'ouverture des portes de placards. Même les gardiens des futurs immeubles y ont été de leurs suggestions, afin de faciliter leur tâche : les luminaires du hall ont été encastrés afin d'éviter les déprédations, les boîtes aux lettres simplifiées et le local à vélo sécurisé. Côté structure du bâtiment, les ingénieurs ont fait modifier la taille de certaines poutres, réduire certaines gaines techniques et ils se sont aperçu d'un souci au niveau d'une jonction radier-dalle.

 

L'offre de BTP Consultants repose sur la location - courte ou longue durée - de la valise hi tech, plus un accès à une plateforme Web afin d'y stocker les maquettes numériques, plus un MOOC de formation et un guide méthodologique. Rachid Laraki conclut : "La technologie est fiable et adaptable, ouverte à tous les formats (Ifc, Fbx, Rvt, Pln…). La prise en main est rapide, il n'y a pas besoin d'être expert en BIM ou réalité virtuelle. Et BIMscreen renseigne automatiquement les comptes rendus de réunion par fichier BCF de commentaires". Le bureau d'études a déjà collaboré avec plusieurs clients dont l'immobilière 3F. Le coût de l'abonnement pour louer la mallette et disposer d'un nombre de comptes illimités est de 1.700 à 2.000 €/mois pour des clients assez autonomes. Mais il est également possible de solliciter des prestations plus ponctuelles, à la demi-journée, où le système est accompagné d'un animateur formé.

actionclactionfp