L'éclairage du château de Versailles et de ses immenses jardins entre dans le 21e siècle. A l'occasion des Grandes eaux nocturnes, événement estival, CVS a choisi Laurent Fachard pour mettre en valeur le patrimoine extérieur, bosquets, fontaines et statues. C'est la société Citeos (groupe Vinci Energies) qui a été chargée de mettre en œuvre une scénographie expressive. Découverte.

Le Roi soleil aurait aimé éclairer ses pièces d'eau et bosquets de la sorte, à n'en pas douter. Grâce aux dernières technologies en matière de diodes et de pilotage informatique, la scénographie des jardins royaux de Versailles et de la façade du château est une réussite, œuvre de Laurent Fachard (Les Eclairagistes Associés). C'est la société Château de Versailles Spectacles, responsable de l'événementiel dans cette enceinte si prestigieuse, qui a demandé au spécialiste d'élaborer un "Plan guide des mises en lumière et illuminations" destiné à mettre en œuvre une rénovation des installations d'éclairage. Au-delà des contraintes de respect du patrimoine et de travaux en site occupé, d'autres exigences ont été ajoutées : pérennité et économie d'énergie, afin d'envisager les années futures avec sérénité. Car les installations passées relevaient - parfois - du bricolage.

Une scénographie digne d'une pièce classique

Laurent Fachard, explique : "Le plan guide a été conçu comme un livret : sa trame dramaturgique repose sur la puissance d'expression de chaque lieu et s'appuie sur leur propre scénographie paysagère. Il propose une déambulation féérique dans le jardin royal, un rêve nocturne à vivre dans cet environnement unique, où chaque bosquet est scénographié dans l'expression symbolique de la mythologie qui l'habite". Les noms prestigieux peuvent s'égrener longuement : bassin de Latone, bassin de Neptune, bassin du char d'Apollon, bosquet du Théâtre d'eau…

 

Les premières transformations ont été menées dès 2014, avec une mise en lumière de la grande perspective et d'une première partie de la façade du château. "Notre parti-pris de mise en lumière consiste simplement à donner une vraie qualité nocturne au site, à restituer l'intégrité des éléments remarquables du paysage (statuaire, fontaines et charmilles) et la nature des lieux", précisent Les Eclairagistes Associés. En 2015 puis 2016, les aménagements se poursuivent, notamment pour la fontaine de Latone, centrale, et sur la façade du château ou dans l'allée royale. L'éclairagiste choisit des teintes froides pour les haies, plus chaudes pour les statues et vives pour les bassins, plongeant dans le noir certaines zones végétalisées.

 

Découvrez la suite de l'article dans les pages suivantes

actionclactionfp