Les bains doivent également répondre aux enjeux de demain. Le bâtiment, plus moderne et durable, a été mieux isolé et est "plus performant énergétiquement" qu'auparavant. La quantité globale d'eau consommée a été réduite de 80%, passant de 850 à 150 litres par baigneur, en rénovant le système de traitement, de renouvellement et de chauffage de l'eau. L'isolation thermique des espaces engendre une baisse de 41% de la consommation énergétique. Un survitrage a été installé à l'intérieur des vitraux.

 

Tout comme les espaces en eux-mêmes, les cabines historiques, les douches et le mobilier d'époque en bois ont été restaurés. 40,2 millions d'euros ont été déboursés pour ce projet d'envergure. La Ville de Strasbourg, propriétaire du bâtiment, prévoit de rouvrir le site au public le 8 novembre. Des visites des lieux seront aussi organisées les 3, 4 et 5 novembre.

actioncl