CRÉDIT IMMOBILIER. Le courtier Cafpi, qui observe une remontée des demandes de crédit au premier trimestre, s'inquiète des effets de la relance sur les prix, et donc la solvabilité des ménages. Il appelle à des mesures fiscales de soutien à la demande.


Après trois années records, les chiffres du crédit immobilier en 2020 ont été affectés par les recommandations du Haut conseil de stabilité financière et la crise sanitaire, a exposé Cafpi lors d'une conférence, le 13 avril. Malgré des taux moyens très bas sur toutes les durées, proches de ceux pratiqués en 2019, la mise en place des critères du HCSF en fin d'année 2019 et l'arrivée de la crise sanitaire en mars 2020, "ont eu des effets négatifs sur beaucoup d'emprunteurs, et plus particulièrement sur les primo-accédants", explique le courtier.
Il vous reste 81% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp