CHANTIER. Une copropriété de Boulogne a opté pour une solution d'isolation par l'extérieur (ITE) originale qui doit permettre d'améliorer les performances thermiques mais surtout de conserver l'aspect patrimonial de l'immeuble au moyen de panneaux pierre naturelle sur polystyrène. L'entreprise Marteau qui l'a mise en œuvre nous révèle les spécificités de cette opération.

Réaliser une isolation thermique par l'extérieur qui ne dénature pas la façade d'un immeuble de standing, est-ce possible ? Oui, selon l'entreprise Marteau, qui a posé, dans le triangle sportif de Boulogne - entre Roland-Garros, le stade Jean Bouin et le Parc des Princes - une solution de vêture en pierre naturelle et isolant, rapportée sur l'ancienne pierre de taille. La rénovation a donc été thermique et esthétique à la fois, comme nous l'explique Daniel Thibault, le directeur opérationnel de la société : "Il y avait une forte dégradation des façades, avec des pierres délitées, localement déminéralisées, et une érosion de 3 centimètres sur les étages les plus élevés". Outre l'intervention sur ces façades abîmées, la performance thermique a dû être améliorée : un bilan énergétique révélait en effet que l'enveloppe du bâtiment était responsable de 56 % des pertes constatées, contre 38 % aux menuiseries à simple vitrage.

 

Le responsable poursuit : "Pour rester dans un esprit identique pour les Architectes des Bâtiments de France (ABF) et gérer les déperditions thermiques, nous avons proposé la solution Rocamat de vêture pierre". Le système se compose d'une plaque de pierre de Bourgogne de 20 mm d'épaisseur, fixée sur un isolant polystyrène de 100 mm, le tout étant préfabriqué à la demande en usine. Un mode opératoire qui a nécessité un calepinage extrêmement précis afin d'élaborer le plan d'exécution et faciliter ainsi la mise en œuvre sur un chantier où les espaces de stockages étaient réduits au minimum.

 

Découvrez les spécificités du chantier et de la solution dans les pages suivantes

actionclactionfp