Les travaux n'ont pas porté que sur cette ITE. L'étanchéité-isolation de la toiture a également été reprise, au moyen d'une couche de 20 cm de polyuréthane, tout comme le parking souterrain qui a reçu un complexe isolant Fibrastyrène (polystyrène et fibre de bois) sur ses plafonds. La ventilation des logements a été repensée et mécanisée afin de garantir la qualité de l'air intérieur. Et les menuiseries ont toutes été remplacées par des produits en aluminium anodisé teinte champagne, à double vitrages. Afin de compenser la surépaisseur de l'isolation rapportée en extérieur et d'éviter l'effet tunnel bien connu, elles ont même été avancées d'une dizaine de centimètres, l'intérieur étant traité comme un caisson. "L'intervention a été réalisée en site occupé", révèle le responsable de l'entreprise Marteau. "Le chantier a donc été découpé en trois phases, afin de préserver le confort des occupants". La logistique a été particulièrement complexe en raison de la situation du bâtiment et de la fréquence des événements sportifs paralysant la circulation dans le quartier. Les livraisons ont été réalisées au fur et à mesure des besoins, générant parfois quelques retards dans la progression des travaux.

 

L'entreprise révèle : "C'est vraiment une prestation haut de gamme. Les façades sont comme neuves, elles ont retrouvé leur aspect originel. L'immeuble est ainsi valorisé mais le temps de retour sur investissement sera long car la solution retenue est coûteuse". La copropriété avait pour obligation de procéder au ravalement et elle se dit satisfaite de la valeur patrimoniale retrouvée ainsi que de la baisse des charges constatée sur le chauffage. Les occupants notent aussi une amélioration des conforts acoustique et thermique. Reste que la facture est élevée : 40.000 € par appartement en moyenne. La société Marteau fait valoir que si la maîtrise d'ouvrage avait opté pour une solution moins qualitative de bardage plus classique, ce montant aurait été de 28 à 30.000 €. La vêture pierre sera donc réservée à certains immeubles de standing plus en recherche de confort que de réelles économies.

actioncl