RENOVATION. Lors de son chantier de réhabilitation thermique, l'ancien collège de La Chartrie des années 1960 s'est paré de panneaux polycarbonate polychromes. L'agence SG Design explique avoir choisi ce traitement coloré des façades pour offrir un ensemble dynamique qui évolue en fonction de la luminosité et rompre avec le massif béton gris. Zoom.

L'isolation par l'extérieur peut être discrète, pour valoriser le patrimoine, comme à Versailles où un immeuble s'est paré de façades performantes et bien intégrées dans le style de la ville, mais l'ITE peut également se faire remarquer. C'est le cas du site de La Chartrie à Descartes (Indre-et-Loire) qui a revêtu une peau multicolore où la chatoyance des bleus le dispute à la brillance des rouges.

 

L'ancien lycée professionnel avait été rapidement construit dans les années 1960, à partir d'éléments préfabriqués en béton, selon des procédés industrialisés, afin de répondre à la forte demande qui existait alors. Une pratique qui avait cependant un inconvénient : l'absence totale d'isolation des bâtiments d'alors. L'agence SG Design (pour Stéphanie Gherissi) était déjà intervenue en 2014 sur la partie logements de cet ensemble de quatre édifices de près de 9.000 m². Pour la deuxième phase de ce chantier, portant sur le pôle communal, qui rassemble des activités entrepreneuriales, associatives et sociales, l'architecte a choisi de marquer l'évolution positive des lieux et de faire du bâtiment gris, un repère de quartier et une référence en matière d'accueil pour la pépinière d'entreprises ou la petite enfance.

 

Découvrez la suite en images dans les pages suivantes

actionclactionfp