David Masse, le directeur des travaux raconte le chantier : "Sur l'ancienne halle d'abattoir, les travaux ont consisté à décaper les bétons à très haute pression (2.500 bars) puis à les protéger de la corrosion par des inhibiteurs (curatifs et préventifs) avant de créer de nouvelles ouvertures pour le désenfumage et de réparer les bétons endommagés au moyen d'un mortier à fibres structurelles (classe R4). Les voutes ont ainsi été reconstituées par projection de 15-20 mm et les pavés de verre abîmés ont été remplacés, avant l'application des lasures de protection". Grâce à ce traitement, l'aspect du bâtiment a été préservé et ses bétons visibles entièrement sécurisés. La toiture courbe a été isolée et étanchée au moyen d'un système souple de faible poids (panneaux de polystyrène de 100 mm pré-courbés et membrane PVC doublée de feutre), le tout dans un délai de 10 mois, entre fin février et fin décembre 2016.

actioncl