L'architecte précise que les trois bâtiments, à la volumétrie imposante (R+8), ont été "galbés" afin de les adoucir. "Ils entrent ainsi en contradiction avec l'immeuble de la Caisse d'Epargne, qui lui est anguleux", ajoute Michel Delplace. Autre spécificité, l'aspect des façades : "Elles sont plissées et orientent naturellement le regard vers la Garonne". De fait, depuis la rue, les fenêtres sont toutes tournées vers le fleuve et préservent ainsi l'intimité des occupants des chambres de l'hôtel, pourtant voisins des immeubles de bureaux. Un travail a également été réalisé sur la couleur - changeante - de l'édifice qui adopte une tonalité ambre-dorée, susceptible d'évoluer vers le gris, selon la luminosité. Des couleurs qui rappellent celles du fleuve, très chargé en limon.

actioncl