INTERNATIONAL. Un projet présenté par l'architecte franco-brésilienne a conquis le cœur du jury d'une compétition internationale d'architecture. Il se marie avec finesse à la nature environnante, une forêt millénaire.

Mêler l'architecture à la nature, l'architecte Elizabeth de Portzamparc en aura fait sa force. Elle a reçu le trophée du concours international d'architecture "the ancien tree civilization and residence future" de la Royal Institute of Britsh Architects (Riba) pour son projet "Living in the leaves", en juin dernier. L'architecte qui a remporté le premier prix, face à 60 candidats et six finalistes, décrit ce projet comme un "manifeste contre la déforestation au cœur d'une forêt millénaire".

 

Lancé en janvier dernier, le concours traite de l'aménagement de toute une vallée, en choisissant le thème de la relation entre l'homme, l'arbre et la nature. Si la compétition est initiée par la Riba, elle est organisée par Kaisen Holding Group, exécutée par Riba Wfoe et livrée par Designverse et Young Bird Plan. Ecohôtel, centre de bien-être ou encore maisons de différentes échelles, les candidats devaient imaginer un concept, décliné selon les typologies de constructions dans un environnement d'arbres millénaires à préserver et protéger. Le jury était composé d'experts et de grandes agences d'architecture, qui souhaitaient que les projets conjuguent la relation entre les bâtiments et les arbres anciens du site, en les protégeant et les mettant en valeur. Les projets devaient également suivre des méthodes constructives innovantes en matière de durabilité et d'écologie.

Découvrez la suite de l'article dans les pages suivantes.

actionclactionfp