PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Une étude montrant des différences importantes entre la consommation estimée dans le DPE et la consommation réelle de certains logements a provoqué l'ire de la Chambre des diagnostiqueurs.


Début janvier, une nouvelle étude concernant le DPE a été dévoilée par Hello Watt, mettant, une fois de plus, en doute la fiabilité des diagnostics de performance énergétique. Réalisée sur plus de 200 logements d'après les données de consommation des compteurs Linky en les comparant aux DPE de ces mêmes logements, l'étude montre, selon Hello Watt, que les étiquettes énergétiques attribuées aux logements ne sont "pas beaucoup plus précises que si elles étaient attribuées au hasard".

 

L'application de conseil en énergie, qui a comparé la consommation au mètre carré estimée dans le DPE avec la consommation réelle du logement, constate ainsi que "71% des DPE ne sont pas corrects, c'est à dire qu'ils ne correspondent pas à la consommation du logement en kWh/m²/an".

 

 

Des sauts d'étiquettes de A à D ou de F à B

 

Il vous reste 75% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp