DPE. Le président de la CDI-Fnaim, qui représente les diagnostiqueurs immobiliers, plaide pour l'encadrement beaucoup plus fort d'une profession devenue "centrale". Il demande la création d'une carte professionnelle, comme pour les agents immobiliers réalisant les transactions.


Le DPE est devenu un élément central de toute transaction immobilière. Remodelé il y a un an pour devenir plus "fiable", puis rendu opposable, il conditionnera prochainement la capacité d'un propriétaire à louer son bien, et surtout, donne une indication auparavant marginale, mais aujourd'hui primordiale, y compris pour les banques : celle du coût énergétique du bien immobilier.

 

Or, le métier de diagnostiqueur, né il y a 20 ans, n'est pas arrivé à maturité : plusieurs enquêtes montrent la grande variabilité de la qualité des DPE, et l'une des principales organisations du secteur, la CDI-Fnaim (Chambre des diagnostiqueurs immobiliers de la Fnaim), elle-même assez récente, dénonce elle-même le manque de professionnalisme de certains techniciens, mal formés voire peu scrupuleux.

 

 

"Encadrer et responsabiliser" la profession, grâce à la carte - et aux contrôles qui vont avec

 

Il vous reste 77% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp