L'entreprise en question reconnaît que les difficultés techniques de l'échafaudage ont été liées à "la taille exceptionnelle du chantier et à plusieurs contraintes, et notamment l'installation de poutres exceptionnellement longues au-dessus des voies de chemin de fer du RER C, soit environ 17 m de portée avec renforcements des montants pour accepter les descentes de charges très importantes."

actioncl