L'approvisionnement du chantier a été pour le moins vertueux : c'est une petite scierie, basée à 25 kilomètres des ateliers de la SARL Leroux, qui a fourni les 0,9 mètre cube de bois neuf nécessaire à la rénovation. Sur un volume global de 8,1 m3 de bois traités - uniquement du chêne -, le volume de bois déposé, retaillé et reposé ne s'est élevé qu'à 3,5 m3. Aucun insecticide, et plus largement aucun traitement, n'a été appliqué, "le chêne étant un bois difficilement imprégnable, les produits ont beaucoup de mal à pénétrer, excepté l'aubier", précise Stéphane Leroux.

actioncl