La Commission européenne a validé, ce 26 juin 2017, l'aide de 1,3 milliard d'euros que la France entend apporter au projet de liaison express entre l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle et la gare de l'Est, dans le centre de la capitale.

C'est officiel, la France pourra soutenir le projet CDG Express grâce à une enveloppe d'un montant de 1,3 milliard d'euros. La Commission européenne a validé ce plan d'aide qui sera accordé à SNCF Réseau et Aéroports de Paris (AdP) afin de faciliter leur investissement.

 

Rappelons que la liaison directe de 32 km entre l'aéroport Charles-de-Gaulle et le centre de la capitale pourra être effectué en une vingtaine de minutes, contre une cinquantaine actuellement. Il est prévu que des trains circulent de 5 heures du matin à minuit, avec un départ tous les quart d'heures. Le projet est présenté comme stratégique pour l'obtention des Jeux olympiques de 2024.

 

Deux groupements pour, deux associations contre

 

Deux groupements se sont porté candidats à son exploitation : RATP-Keolis d'une part, et Transdev-Mirova-Demeter de l'autre. Le prix du billet est, pour l'heure fixé à 24 euros, ce qui est moins cher qu'une course de taxi (forfait de 45 €), mais plus cher qu'un trajet en bus (11,5 €). Le remboursement de l'aide perçue sera financé en partie par ce billet mais également par le prélèvement d'une taxe de 1,40 € maximum, sur tous les passagers qui empruntent la plateforme aéroportuaire.

 

Il est prévu que le ministère des Transports désigne le groupement vainqueur d'ici à la fin de 2018, pour que les travaux puissent débuter rapidement et que le système entre en service à la fin de 2023. Deux associations ont déposé un recours devant le Conseil d'Etat au début du mois de juin, pour s'opposer à sa réalisation. Elles dénoncent son "inutilité", son "coût démesuré", et "l'atteinte au bon fonctionnement du transport des voyageurs sur les lignes locales et régionales" dont la ligne B du RER, évoquant également une ligne de riche évitant soigneusement les banlieues.

actionclactionfp