L'architecte propose de vider l'intérieur de la bibliothèque de ses cloisonnements et des refends (mur porteur intérieur). Sous le toit, le plafond à poutrelles d'acier et de briques de remplissage sera démoli, précise le mémoire explicatif de Rudy Ricciotti. En revanche, la charpente existante sera laissée apparente dans le volume de la salle d'exposition permanente mais sera renforcée par une ossature secondaire à tubes ronds de 10 cm "dessinée et cintrée".

 

Toujours avec cette volonté de "révéler des espaces amples et inattendus", le maître d'ouvrage a décidé de percer le plancher de la salle de lecture actuelle (située en étage) d'une trémie à l'aplomb du hall, qui lui donnera une "hauteur monumentale sous la toiture dégagée".

 

Enfin, la salle d'expositions temporaires pourra être à la fois isolée, sans affecter le parcours des visiteurs, mais aussi fusionnée avec l'auditorium. L'association de ces deux espaces offrira une vaste salle de 300 m².

actioncl