FILIÈRE. Dans l'optique de développer les marchés du bois et d'améliorer la compétitivité des entreprises de la filière, la version 2020 de l'appel à projets régional "Développement et innovation" est lancé en Auvergne-Rhône-Alpes. Une quinzaine de sociétés locales ont déjà pu bénéficier d'un soutien financier de la région pour mener à bien leurs projets.

Ce 30 mars 2020, la région Auvergne-Rhône-Alpes (Aura) et l'interprofession forêt-bois réunie dans l'organisation Fibois locale, ont lancé la version 2020 de l'appel à projets "Développement et innovation" dans l'optique de développer les marchés du bois et d'améliorer la compétitivité des entreprises de la filière. Celle-ci fait l'objet d'un contrat régional portant sur la période 2020-2022, signé par le préfet de région, le conseil régional et Fibois, et qui a listé sept actions à mettre en oeuvre en priorité pour renforcer ces marchés, à commencer par un soutien à l'innovation, un "des leviers majeurs dans le but de trouver de nouveaux débouchés pour le bois de nos forêts et favoriser des projets collaboratifs au sein de la filière ou inter-filière". A l'heure actuelle, 16 entreprises locales ont déjà pu profiter du soutien financier de la région Aura pour mener à bien leurs projets d'innovation, "qu'il concerne la mise sur le marché d'un nouveau produit, la mise au point de méthodes de production considérablement améliorées, l'adoption d'une nouvelle organisation du travail, l'utilisation des nouvelles technologies de communication, l'adaptation de la stratégie commerciale, etc.", précise Fibois dans un communiqué.

 

La version 2020 de l'appel à projets est donc lancée, avec pour objectif l'accompagnement de cinq TPE ou PME de la filière forêt-bois pour des projets de développement et d'innovation. "Tous les métiers de la filière et tous les domaines d'innovation sont concernés : produits, procédés, organisationnel, commercial, communication stratégique... via un coup de pouce financier portant sur des investissements immatériels externes (études, tests, prestation d'ingénieries, de communication, de design, de conseil...)", détaille Fibois Aura. Les entreprises souhaitant candidater doivent envoyer leurs dossiers avant le 31 mai prochain.

 

35% du territoire régional recouverts par la forêt

 

En Auvergne-Rhône-Alpes, les massifs forestiers s'étendent sur plus de 2,5 millions d'hectares, ce qui représente 35% du territoire régional. La filière bois locale englobe plus de 60.000 salariés travaillant dans 20.000 entreprises, tous corps de métiers confondus, de la gestion forestière à la construction et l'aménagement. "Face au contexte économique actuel et avec de tels atouts, la filière forêt-bois répond parfaitement aux enjeux du Grenelle de l'environnement et doit se développer pour augmenter son poids dans l'économie régionale en s'appuyant sur des circuits locaux", insiste le texte de présentation de l'appel à projets.

 

Au-delà de l'accompagnement en vue d'une innovation "intégrée" à leur propre développement, l'objectif de ce dernier est aussi de fournir un conseil aux entreprises lauréates après la concrétisation de leurs projets. Les "dépenses externes immatérielles" liées à ceux-ci (par exemple, les études techniques et marketing, les tests techniques, les prestations d'ingénierie ou de communication) seront pris en charge par la région à hauteur de 80% de leur montant total, dans la limite d'une dépense éligible de 10.000 € HT, et sachant que la part restant à la charge de la société sera de 20%.

 

Résultats de l'appel à projets début juillet

 

Dès lors que les dossiers auront été déposés, les candidats recevront un accusé de réception, qui leur permettra "d'engager les dépenses sans attendre la décision du jury". Celui-ci, composé de représentants de la région, de chefs d'entreprises, d'experts de la filière forêt-bois et de l'accompagnement d'entreprises, se réunira en juin pour noter les dossiers reçus. Cinq critères serviront à l'évaluation : "le caractère innovant du projet", "le potentiel commercial et de créations d'emplois liés au projet", "le réel effet de levier que représente l'appel à projets pour l'entreprise et/ou pour la filière", "la capacité du porteur à pérenniser le projet après l'appel à projets", et enfin "la présentation et la clarté du projet relié aux objectifs de développement de l'entreprise". In fine, les cinq dossiers avec les notes les plus élevées seront retenus, et les résultats seront communiqués aux participants début juillet.

 

A noter : peuvent candidater, naturellement les entreprises de la filière forêt-bois implantées en Aura, mais aussi les sociétés "correspondant à la définition européenne de la PME" (donc comptant moins de 250 salariés pour un chiffre d'affaires inférieur ou égal à 50 millions d'euros, et un bilan total inférieur ou égal à 43 M€), ainsi que les "non-filiales à plus de 25%" de groupes ne correspondant pas à ces critères.

actionclactionfp