LOGEMENT SOCIAL. Selon nos informations, les organisations syndicales et patronales de l'organisme paritaire se sont réunies lundi 9 septembre. Trois mesures de son plan d'investissement volontaire devraient faire l'objet d'une communication le 23 septembre. Le même jour aura lieu un conseil d'administration d'Action Logement Services, qui pourrait désigner le nouveau directeur général de cette filiale clé.

Réunion de rentrée pour les organisations syndicales et patronales d'Action Logement Groupe (ALG). Selon une source proche du dossier, celles-ci se sont retrouvées lundi 9 septembre. Avec, au menu de leurs discussions, un point sur l'avancée du plan d'investissement volontaire (PIV) de 9 milliards d'euros lancé en janvier dernier par l'ex-1% Logement. L'organisme paritaire, géré par le patronat et le syndicats, devrait communiquer vers le 23 septembre, juste avant le Congrès HLM qui se déroulera du 24 au 26 septembre, sur la mise en place de trois premières mesures du PIV. A savoir celles relatives à la mobilité des salariés souhaitant se rapprocher de leur lieu de travail, à la rénovation énergétique des logements et à leur adaptation au vieillissement de la population.

 

Le 23 septembre également se déroulera un conseil d'administration d'Action Logement Services (ALS), la filiale d'ALG en charge de la collecte de la participation des entreprises à l'effort de construction. L'ordre du jour de ce conseil n'a pas encore été communiqué aux administrateurs, mais cette réunion pourrait notamment avoir pour objet la désignation d'un nouveau directeur général pour Action Logement Services, indique un autre proche du dossier. Après le départ de Jean-Luc Guitard de la tête d'ALS, présenté par Action Logement Groupe comme une démission, Olivier Rico lui avait succédé le 10 juillet, à titre intérimaire. Le temps qu'un cabinet de recrutement déniche le candidat idéal pour prendre les commandes de cette filiale clé d'Action Logement, avec pour objectif un passage de relais à la rentrée. Et, sans doute, une stabilisation de l'organigramme d'ALS, Groupe, Jean-Luc Guitard étant demeuré directeur général d'ALS quelques mois seulement.

 

Cette stabilisation est d'autant plus nécessaire que des problèmes de gouvernance risqueraient de desservir Action Logement Groupe auprès des investisseurs institutionnels et des agences d'évaluation financière chargées de noter l'organisme, en vue du premier appel au marché de son histoire, prévu d'ici à la fin de l'année. Cette levée de capitaux est destinée à financer une partie du PIV, à hauteur de 6 milliards d'euros, le solde de 3 milliards devant être prélevé sur la trésorerie d'ALS. La notation de la solvabilité d'Action Logement Groupe, assis sur un bilan de 83,4 milliards d'euros, "se fait toujours attendre", selon la première source. Sollicité par Batiactu, Action Logement n'était pas en mesure de commenter ces informations.

actionclactionfp