LIVRAISON. Pour la construction du 108, nouveau siège de la Métropole de Rouen Normandie, l'architecte Jacques Ferrier a voulu un bâtiment revêtu d'une façade d'écailles de verre colorées. Les teintes nacrées des panneaux vitrés et celles irisées des panneaux photovoltaïques sont inspirées de l'impressionnisme et de Claude Monet.

Un vent de fraîcheur souffle sur Rouen. Sur la rive gauche, quai Jean de Béthencourt, le nouveau siège de la Métropole Rouen Normandie, baptisé 108, se fond parmi les hangars portuaires. "J'avais à cœur que ce bâtiment soit à l'unisson avec l'ambiance du Port de Rouen et de son caractère industriel", a confié, ce 2 octobre 2017, l'architecte Jacques Ferrier.

 

Son profil dynamique contraste avec l'omniprésence des plans horizontaux

 

"Nous avons alors beaucoup travaillé sur la silhouette de ce bâtiment que l'on retrouve sur de nombreux sites industriels", poursuit le concepteur parisien, auteur du Pavillon France à l'Exposition universelle de Shangaï 2010, du siège de Hachette Livre à Vanves ou encore du Collège de France à Paris. Son profil dynamique contraste donc avec l'omniprésence des plans horizontaux et fait également écho aux bâtiments industriels et rénovés de la rive droite.

 

actionclactionfp

Hommage à l'impressionnisme et au peintre Claude Monet

Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier
Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier © Luc Boegly
Passionné par l'impressionnisme, Jacques Ferrier a aussi voulu un bâtiment revêtu d'une façade d'écailles de verre colorées pour rendre hommage à l'artiste peintre Claude Monet. "Les couleurs changeantes sont effectivement une évocation contemporaine des variations chromatiques des multiples tableaux du portail de la cathédrale de Rouen réalisés par Claude Monet", explique l'architecte, à l'entrée du bâtiment.

Teintes nacrées et irisées

Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier
Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier © Luc Boegly
La façade intrigue, en effet, par ce jeu de superposition et d'alternance des teintes nacrées des panneaux vitrés et celles irisées des panneaux photovoltaïques. "Le verre est lui revêtu d'une couche d'oxydes métalliques qui de l'extérieur créé un reflet iridescent coloré, et s'efface vu de l'intérieur, n'altérant pas la vision des espaces de travail", souligne Jacques Ferrier.

Double peau et toiture à deux pentes

Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier
Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier © Luc Boegly
La double peau comprenant une toiture à deux pentes et des façades décoratives voulue par la maîtrise d'œuvre joue un rôle dans la protection thermique passive des façades. "En toiture, les écailles de verre deviennent des panneaux photovoltaïques et contribuent de façon significative à l'autonomie énergétique des bâtiments, explique le porteur du projet. Ces panneaux fabriqués en Allemagne, autorisent plusieurs nuances de couleur tout en ayant un rendement élevé."

Le bâtiment se métamorphose au cours des heures de la journée

Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier
Répartition des panneaux de verre dichroïque en cinq teintes. © Jacques Ferrier Architecture
"Sur la façade sud en raison de la présence de cellules photovoltaïques, nous ne pouvions pas utiliser ce vitrage, nous précisent les équipes de Jacques Ferrier. C'est pourquoi le film dichroïque sur le vitrage existe en deux couleurs. Toutefois, il apporte un effet différent et une multitude de couleurs selon les réflexions et les angles de vues ! Par exemple, on voit, ici, un panneau qui passe du bleu à l'orange alors que par-dessus on le voit vert et dessous en rose bleu." Au final, le bâtiment se métamorphose au cours des heures de la journée.

Une immense terrasse belvédère au sixième niveau

Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier
Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier © S.C. Batiactu
Autre particularité du projet : une immense terrasse belvédère au sixième niveau prolonge les espaces de réception du siège de la Métropole de Rouen et offre une vue panoramique sur la ville de
500.000 habitants et la Seine. A l'inverse, sous l'enveloppe "impressionniste", l'accueil, au rez-de-chaussée de la partie aval du siège donne un accès direct aux étages. "Quant au cœur du bâtiment, nous avons une faille qui creuse le volume sur toute sa hauteur et offre aux espaces intérieurs une ouverture vers le ciel", indique Jacques Ferrier.

 

Le nouveau siège de la Métropole de Rouen est labellisé Passivhaus

Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier
Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier © Luc Boegly
Enfin, le nouveau siège de la Métropole de Rouen est labellisé Passivhaus et anticipe les futures réglementations thermiques, assure le bureau d'études, Sogeti Ingénierie. "Nous compensons les 114,2 kWh/m2/an de consommation du bâtiment exigés par le label Passivhaus, par une production équivalente en électricité grâce à l'installation de 2.050 m² de panneaux photovoltaïques, soit l'équivalent de 350 Kwc", nous précise Stéphane Wallet, directeur délégué Bâtiment de Sogeti Ingénie.

 

35 sondes géothermiques de 100 mètres de profondeur

Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier
Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier © Luc Boegly
Par ailleurs, 35 sondes géothermiques de 100 mètres de profondeur raccordées à deux pompes à chaleur permettant d'assurer le chauffage et le rafraîchissement du bâtiment. Les besoins de chauffages sont de l'ordre de 15 Kwh/m²/an.

Economies d'énergie et budget équilibré

Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier
Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier © Luc Boegly
Ce nouveau siège permet non seulement à la Métropole de faire des économies sur sa consommation d'énergie, mais aussi sur son parc immobilier. "Nous avons lancé un process très important de rationalisation de construction immobilière pour accueillir la direction des ressources humaines, les services financier, culturel, la communication", explique à son tour Frédéric Sanchez, président de Rouen Métropole Normandie. Avant de reconnaître que le "rapport à l'impressionnisme" proposé par Jacques Ferrier a séduit la collectivité. "Nous voulions aussi un projet qui rétablit le budget et qui pose une architecture ensoleillée", a-t-il complété. Le pari est réussi.

Fiche technique : réalisation du Siège de la Métropole Rouen Normandie

Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier
Réalisation en juin 2017 du Siège de la Métropole Rouen Normandie imaginé par l'architecte Jacques Ferrier © Luc Boegly
Fiche technique : réalisation du Siège de la Métropole Rouen Normandie
Programme : siège de la Métropole, bureaux, espaces de réunion, de réception, et d'exposition Adresse : 108 allée François Mitterrand, Rouen (Seine-Maritime)
Maîtrise d'ouvrage : Rouen Métropole Normandie
Maîtrise d'œuvre : Jacques Ferrier Architecture, architecte mandataire Studio Pauline Marchetti et Sensual City Studio, signalétique, design et scénographie du hall
C&E ingénierie : ingénierie des structures
SOGETI : ingénierie des fluides et économie de la construction
ACV : acoustique
Surface : 8.300 m²
Coût : 25 millions d'euros hors taxes
Calendrier :
Concours : 2013
Délais des travaux : 22 mois
Livraison : juillet 2017
Labels et certifications : BEPOS et PassivHaus