Ce nouveau siège permet non seulement à la Métropole de faire des économies sur sa consommation d'énergie, mais aussi sur son parc immobilier. "Nous avons lancé un process très important de rationalisation de construction immobilière pour accueillir la direction des ressources humaines, les services financier, culturel, la communication", explique à son tour Frédéric Sanchez, président de Rouen Métropole Normandie. Avant de reconnaître que le "rapport à l'impressionnisme" proposé par Jacques Ferrier a séduit la collectivité. "Nous voulions aussi un projet qui rétablit le budget et qui pose une architecture ensoleillée", a-t-il complété. Le pari est réussi.

actioncl