Actuellement, le chantier Eole est déjà une véritable ruche qui mobilise 670 personnes. "Mais dans l'année qui vient, l'activité sera 1,5 fois plus importante encore", souligne Xavier Gruz. Le premier lot du second œuvre porte Maillot a été attribué l'été dernier. "Il va monter en charge alors que le génie civil n'est pas terminé." Le sujet de la coactivité au sein même du chantier est donc primordiale, sur un site déjà très occupé.

actioncl