WEBDOC 7/10. Pour fêter ses 20 ans, Batiactu vous propose un webdocumentaire exclusif : "20 ans pour construire l'avenir." Découvrez le septième épisode, consacré à l'évolution des métiers du BTP ces vingt dernières années (de 2001 à 2021) : "La passion des métiers du BTP."

10 experts, dix thèmes, le tout en dix épisodes, pour tout comprendre sur les évolutions passées et à venir du secteur de la construction, du bâtiment et du cadre de vie : Batiactu vous propose de retracer les "20 ans pour construire l'avenir" qu'ont représentés les années 2001 - date de naissance de votre média - à 2021, sous le format pédagogique du webdocumentaire.

 

Septième épisode de la série, "La passion des métiers du BTP" revient sur les évolutions des métiers du BTP, bouleversés notamment par les transitions numérique et environnementale du secteur. Il fait également un point sur la place des femmes au sein de la filière. Notre experte : Valérie Ferrand, Directrice des ressources humaines et directrice de la Formation chez Bouygues Construction. Son pôle définit la stratégie formation du groupe, qui compte 58.000 collaborateurs en France et à l'international. Valérie Ferrand gère à cet effet, la Bouygues construction University, ainsi qu'un centre de formation de langues et le centre Gustave Eiffel, qui accueille chaque année environ 500 alternants, et forme également aux métiers de la construction.

 

Découvrez ci-dessous le septième épisode de notre webdocumentaire.

 

 


Les métiers du BTP ont dû s'adapter ces vingt dernières années à deux défis majeurs qui ont touché le secteur : sa transition numérique et sa transition environnementale.

 

Le numérique, et notamment le développement de la maquette numérique et du BIM, a bouleversé certains métiers, comme celui de dessinateur-projeteur, et en a fait apparaître de nouveaux, comme celui de bim manager, même si pour certains, plus qu'un nouveau métier, il s'agit là de nouvelles compétences. Les data analystes sont désormais également très recherchés par les entreprises, afin de classer et traiter l'ensemble des informations qui peuvent être recueillies sur le terrain, à des fins d'analyses quantitatives (calculs de performance) ou prédictives.

 

Une complexification des projets qui demande de nouvelles compétences

 

Les enjeux environnementaux et les réglementations qui en découlent forcent les entreprises à s'adapter et développer là encore, de nouvelles compétences, dans la construction mixte bois-béton par exemple, l'emploi de matériaux biosourcés ou encore, l'industrialisation.

 

Face à la complexification des sujets, les architectes sont amenés également à étendre leurs compétences et ils sont ainsi de plus en plus nombreux à enfiler la double casquette d'ingénieur et d'architecte. Onze écoles désormais proposent en France ce double cursus de 7 ans.

 

"Cela fait maintenant plus de 20 ans que je travaille dans le domaine de la construction et il y a une chose que je n'ai jamais vue encore évoluer c'est la fierté, la passion des hommes et des femmes qui travaillent dans la construction." Valérie Ferrand.

 

Toutes ces évolutions permettent également au bâtiment de connaître une nouvelle attractivité. Valérie Ferrand note ainsi une évolution des profils accueillis chaque année du niveau CAP à celui d'ingénieur, au centre Gustave Eiffel. Dans le monde du travail, le BTP reste un secteur où l'ascenseur social existe, où l'évolution professionnelle permet à des jeunes démarrant au niveau CAP de parvenir à celui d'ingénieur : "nous avons plein d'histoires dans l'entreprise, de collaborateurs qui ont commencé tout en bas de l'échelle et qui aujourd'hui ont des responsabilités de dirigeants," rappelle ainsi Valérie Ferrand.

 

Une lente féminisation du secteur
Un des grands chantiers, encore en cours, est la féminisation du secteur. En 20 ans, le BTP observe une féminisation progressive, mais lente. Le nombre de femmes a augmenté seulement d'un peu plus de 1% en 10 ans. Elles se distinguent notamment dans les études techniques et les fonctions d'encadrement et de direction. Seule la profession d'architecte fait exception, avec une proportion de femmes qui a presque doublé en 20 ans. Les actions menées dans le secteur sont multiples. Associations d'alumni (à l'image de l'ESTP au féminin), expliquer les métiers de la construction, promouvoir les exemples de réussites afin de susciter des vocations... "L'objectif [des actions qu'ils mènent chez Bouygues Construction], c'est qu'elles puissent se dire, 'oui ce métier est pour moi', avant qu'elles fassent leur choix d'orientation, 'je peux devenir ingénieure', même si la société renvoie toujours et souvent une image encore trop masculine du métier du bâtiment", rapelle Valérie Ferrand. Bouygues Construction travaille notamment avec l'association "Elles bougent" pour justement, faire bouger les lignes.

 

"Aujourd'hui, le bâtiment est un secteur qui recrute : il y a des opportunités pour les personnes qui seraient motivées pour pouvoir soit embrasser cette profession, ou soit de se reconvertir dans ce domaine." Valérie Ferrand.

 

Le principal défi est désormais d'attirer suffisamment de talents pour répondre aux besoins : la filière du bâtiment souffre en effet constamment d'un manque de main d'œuvre qualifiée. La transformation profonde du secteur du BTP, entamée depuis vingt ans, entraînera encore l'apparition de nouveaux métiers et compétences. Ce qui ne changera pas, c'est la passion avec laquelle tous continueront de travailler, afin de contribuer à la construction d'un monde meilleur.

 

Retrouvez l'ensemble des épisodes de notre webdocumentaire, en suivant ce lien.

 

Notre experte : Valérie Ferrand
Valérie Ferrand, Bouygues Construction
Valérie Ferrand, DRH, Directrice Formation chez Bouygues Construction © Batiactu

Directrice des Ressources Humaines et Directrice Formation Bouygues Construction.
Elle est également en charge de la gestion du centre de formation de langues et du centre Gustave Eiffel, qui accueille environ chaque année 500 alternants et qui forme également aux métiers de la construction.

actionclactionfp