Au sommet des douze étages de la tour, "à 43 mètres au-dessus du niveau de la rue", la maîtrise d'œuvre souhaite installer une serre bioclimatique en lieu et place d'installations techniques obsolètes. "La serre offre des performances climatiques et énergétiques profitables à l'ensemble du bâtiment, et des surfaces d'activités et de travail très valorisables avec jardins d'hiver, terrasses extérieures et vues imprenables sur les toits et la ville", précise Lacaton & Vassal. La hauteur de l'immeuble lui permet d'être très exposée à l'ensoleillement, ce qui permettra au bâtiment d'améliorer son bilan énergétique via trois principes : "Capter et valoriser les apports solaires passifs en préchauffant l'air neuf, récupérer et recycler les eaux de pluie et produire de l'électricité photovoltaïque".

actioncl