REAMENAGEMENT. La gare de Paris-Montparnasse fait l'objet d'un important chantier de réhabilitation, amorcé en septembre 2017 et devant être livré en novembre 2020. Ce projet de 150 millions d'euros se décompose en 3 phases et ambitionne d'optimiser les flux de voyageurs, de clarifier l'espace et de faciliter l'implantation de nouveaux commerces.

Le projet de rénovation de la gare de Paris-Montparnasse est porté par SNCF Gares & Connexions et Altarea Cogedim dans la perspective de remodeler l'organisation du lieu, de restructurer plus efficacement ses interfaces avec son environnement et de développer son attractivité. Le chantier de réhabilitation a débuté en septembre 2017, pour une livraison prévue en novembre 2020. Pour un coût de 150 millions d'euros, ces travaux se décomposent en 3 phases et devraient permettre, à terme, l'implantation de 130 commerces, restaurants et services sur une superficie de 19.000 m². Une évolution jugée nécessaire face à l'augmentation du nombre de voyageurs dans cette gare desservant essentiellement l'Ouest et le Sud-Ouest de l'Hexagone : actuellement 70 millions (environ 200.000 par jour), ils devraient être 90 millions dans les prochaines années.

 

"Le point de départ de notre réflexion est l'usager de la gare"

 

Patrick Jouin, designer de l'agence Jouin Manku : "[…] l'idée majeure est d'améliorer l'usage de la gare, de la rendre encore plus fonctionnelle. Le point de départ de notre réflexion est l'usager de la gare, le voyageur qui prend le TGV et le pendulaire qui chaque jour emprunte les lieux. […] 70% de ces voyageurs arrivent en métro. Le voyageur doit donc parcourir du dénivelé dans son cheminement depuis le métro jusqu'aux quais. Ce cheminement doit être plus fluide, plus intuitif, avec le moins de ruptures de charge possible…". De fait, la gare Montparnasse nouvelle génération ambitionne de garantir la fluidité des parcours, en réhabilitant les espaces intérieurs comme extérieurs, et en intégrant tous les moyens de transports - métro, tramway, vélos, bus, covoiturage, voitures en libre-service… Les porteurs du projet souhaitent aussi simplifier la vie des voyageurs, des habitants et des salariés du quartier, en leur proposant une gamme de services et de prestations renouvelée, via les magasins et restaurants, le Wifi, des espaces de travail partagé… Car le bassin d'emploi autour de la gare est estimé à 350.000 m² de bureaux, accueillant 35.000 emplois.

 

Des flux réorganisés, une lumière plus présente

 

Patrick Jouin détaille les moyens mis en œuvre pour atteindre les objectifs du projet : "Nous avons réorganisé les flux entrants et sortants pour ne plus avoir de croisements au moment des afflux intenses d'usagers. Physiquement, nous avons supprimé des marches, reconsidéré l'installation d'escaliers, d'escalators, d'ascenseurs judicieusement disposés". De plus, l'introduction de la lumière constitue un axe fort du projet de réaménagement. Celle-ci doit entrer dans un maximum d'endroits afin d'accroître le confort des usagers : "On apporte de la lumière du jour, on ouvre les trémies du hall Vasarely, le toit, anciennement translucide, devient transparent et permet de voir à travers".

 

Gare de Paris-Montparnasse 2020 (2)
"On répartit mieux la disposition des voyageurs en attente. On supprime les grands panneaux d'affichage des départs et des arrivées, au profit de petits écrans stratégiquement dispersés", explique Patrick Jouin. © Kreation

 

"Une grande attention est portée quant à la qualité des matériaux"

 

Et d'autres dispositions ont également été repensées pour améliorer l'aisance des lieux et le sentiment d'espace, comme le souligne Patrick Jouin : "On répartit mieux la disposition des voyageurs en attente. On supprime les grands panneaux d'affichage des départs et des arrivées, au profit de petits écrans stratégiquement dispersés […]. Nous travaillons également sur l'esthétique des boutiques, redessiner les façades, les portes, la signalétique". Enfin, les infrastructures et équipements existants sont réhabilités de manière durable : "Une grande attention est portée quant à la qualité des matériaux, tous les sols sont apposés de granite. De chaleureux tapis de bambous viendront par ailleurs marquer la séparation entre les espaces lents, d'attentes et les espaces rapides de passage […]. Nous réenduisons tous les poteaux en béton afin d'avoir une lecture plus polie, plus propre de la gare, et nous recouvrons leurs parties basses d'un stylobate en aluminium qui vient les redessiner et limiter l'impact du trafic qui pourrait les endommager", conclut le designer.

 

3 phases de travaux entre mars 2017 et novembre 2020

 

Dans le détail du calendrier du chantier, la phase 0 a débuté en mars 2017 avec des travaux préparatoires sur les quais, suivis par la mise en service des lignes LGV BPL (Bretagne - Pays-de-la-Loire) et SEA (Sud-Europe Atlantique). La phase 1 concernait les 3 étages de la gare côté Est (rue du commandant René Mouchotte) : lancée en septembre 2017, elle s'achèvera en novembre 2018 avec l'ouverture des commerces. Puis la phase 2 prendra le relais, de novembre 2018 à novembre 2019, avec comme objectif de rénover cette fois le côté Ouest (quartier Vaugirard). Enfin, la phase 3 devrait s'étaler de novembre 2019 à novembre 2020, et concerner les sections centrales des 3 étages de la gare.

actionclactionfp