Situé sur les collines italiennes, cet ancien domaine pastoral de 1.500 hectares a été métamorphosé par Antonio Bolza et son fils, le comte et architecte Benedikt Bolza. Celui-ci, aidé par sa femme, Nencia Corsini, a pris deux décennies pour transformer les fermes en ruine qui occupaient le terrain en résidences privées. Vingt-six de ces résidences ont par la suite été vendues. L'hôtel a, lui, été érigé en trois ans et demi, selon les informations de la direction, communiquées à Batiactu. Le budget n'a en revanche pas été relayé.

 

Parmi les rénovations majeures de ce château, on compte sa toiture. "Il a notamment fallu percer les pierres extrêmement épaisses du toit", a indiqué la direction à Batiactu, qui a voulu garder les tuiles en terre cuite. L'énorme porte d'entrée en bois a également été préservée. Au rez-de-chaussée, l'architecte a conservé les sols en terre cuite et en bois aux niveaux supérieurs, des matériaux utilisés traditionnellement en Ombrie. Encré dans son territoire, le château a fait appel à des artisans locaux, tous situés à environ une vingtaine de minutes en voiture du domaine du Reschio, pour mener à bien ce projet de rénovation du château et de la construction des meubles pour les suites.

actioncl