Le football n'étant pas très développé au Qatar, l'utilité d'un stade de 80.000 places hors compétition internationale fait débat. Afin de ne pas laisser l'enceinte à l'abandon, les architectes ont imaginé une future transformation du lieu en grand ensemble social. En son sein, des écoles, restaurants, salles de sport voire des cliniques prendront place dès la fin de la Coupe de monde. De plus, une majeure partie des sièges du stade seront modulables et pourront être retirés et donnés pour des projets sportifs.

actioncl