INAUGURATION. 23 logements sociaux familiaux ont été construits dans le XIIème arrondissement, à la place d'un ancien garage automobile. Pour ce faire, la dépollution des sols a été un enjeu de taille.

Des logements spacieux et lumineux, qui feraient rêver plus d'un habitant de la capitale. Rue Charenton, dans le XIIème arrondissement de Paris, 2 commerces au rez-de-chaussée et 23 logements sociaux, allant du T1 au T5, ont été construits pour pallier à la demande de logements de nombreuses familles. "Pour nous, déménager ici, c'est comme avoir gagné à l'EuroMillions", fait savoir un locataire, qui a permis à la presse, dont Batiactu, de visiter son duplex de 98 m2 habitables et agrémenté de trois très grands balcons.

 

Originellement, un garage occupait toute la surface de la parcelle. "Le chantier de ces logements a pris du temps à cause de la pollution du site", raconte à Batiactu Louis Paillard, l'architecte en charge de ce projet. La dépollution du site a pris un an. Aujourd'hui, il est impossible de voir les traces du passé de ces lieux. Quelques espaces extérieurs agrémentent l'immeuble, qui dispose notamment d'une cour paysagère de 160m² environ prenant place au centre de la parcelle. "Je voulais une cour parisienne à échelle humaine", ajoute l'architecte.

 

Déjà 20 logements attribués

 

Les logements ont été conçus avec de très grandes fenêtres, une façade en brique et un revêtement en céramique blanc. "Cela permet de réfléchir la lumière en cas de forte chaleur", explique Louis Paillard. "Presque tous les logements sont traversants et ont des extérieurs, comme une terrasse." Ce bâtiment faubourien aux tonalités claires possède un sol marqué de briques foncées. "Le maître d'ouvrage, la Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP), a permis de développer ce type de qualité de logements, aux menuiseries mixtes aluminium et bois. Le bois se retrouve également dans certains revêtements." Des matériaux dits "durables" en façade ont été utilisés, notamment de la céramique. Au sommet, des toitures végétalisées et des panneaux solaires permettent de produire de l'eau chaude. L'exiguïté du site a été un véritable défi durant le chantier, tout comme le transport de matériaux dans la rue. "Nous devions éviter de faire trop de bruit."

 

Logements sociaux Charenton Paris 12
La vue depuis l'un des logements sociaux de la rue Charenton, à Paris. © L-A Fournier

 

Au total, 20 logements ont déjà été attribués. L'identité des futurs commerçants n'est pas encore connue. L'écologiste Emmanuelle Pierre-Marie, édile du XIIème arrondissement de Paris, s'est dite "charmée" par ces lieux, lors de l'inauguration. "On voit bien que c'est possible d'avoir une qualité d'habitation avec de la végétalisation, des logements lumineux et la présence de balcons dans un secteur qui a besoin de respirer." De son côté, Ian Brossat, l'adjoint de la ville de Paris en charge du logement, a félicité l'équipe de la RIVP et l'architecte présents pour cette "très belle opération" avant d'ajouter que si la ville "consacre autant d'argent et de temps, c'est pour changer la vie de tas de familles parisiennes".

 

Quelques informations sur le bâtiment :

 

Maîtrise d'ouvrage : RIVP

 

Architecte / urbaniste : Louis Paillard

 

Montant des travaux : 5.457.743 euros

 

Livraison : avril 2021

 

Performance énergétique / certification / labels :
- Certification : CERQUAL Habitat & Environnement, démarche performance
qualité
- Label : Effinergie + Profil A
- Etiquette énergétique : B
- Etiquettes GES : C

actionclactionfp