CHANTIER. Plusieurs mètres de vide séparent le sol du 14ème siècle de l'ancien couvent des Jacobins du plancher du futur centre des congrès de Rennes imaginé par l'architecte Jean Guervilly. Ce chantier "hors-normes" de reconversion historique entamé en avril dernier devrait durer 32 mois. Découverte.

Quatorze mètres. C'est actuellement la distance qui sépare l'ancien couvent des Jacobins de Rennes, datant de la seconde moitié du 14ème siècle, du sol. "Perché sur des dizaines de pieux et de poutres de quelque quatorze mètres de haut, ce couvent des Dominicains fait actuellement l'objet d'une reprise en sous-œuvre hors-normes du monument historique, l'une des phases les plus spectaculaires d'un chantier qui s'échelonnera sur trente-deux mois", nous explique Michèle Le Loir, chef de projet construction du futur centre des congrès de Rennes.

 

L'objectif est de taille pour cette reconversion historique très complexe : permettre aux équipes de Sogea Bretagne BTP, filiale du groupe Vinci en charge des travaux, d'excaver le sous-sol afin d'y construire les salles enterrées du centre des congrès, prévu en 2017.

"S'insérer sans l'ancien sans le dénaturer"

"Ce sont effectivement des reprises spectaculaires en sous-œuvre qui ont démarré en avril dernier où le neuf, au lieu de contourner ou de déplacer l'ancien, entend s'y insérer sans le dénaturer, poursuit la chef du projet. Alors, le couvent se retrouve actuellement, comme en lévitation sur une forêt de micropieux. Ces derniers sont posés le temps que la structure définitive soit connectée au radier, c'est-à-dire dans les deux prochains mois."

Découvrez dès la page 2, la suite de l'article et le diaporama.

actionclactionfp

Un site classé monument historique

Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins
Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins © D. Gouray / Rennes Métropole
En un an seulement, après avoir coulé d'immenses poutres transversales en béton sous le vieil édifice, renforcé toutes les ouvertures et voûtes de ce bâtiment inauguré en 1369 et classé monument historique en 1991, les équipes de Sogea Bretagne BTP ont percé minutieusement le sol de pieux métalliques. Et les pelleteuses sont venues dans la foulée excaver avec d'infinies précautions la terre qui se trouvait en dessous.

 


Découvrez dès la page 3, la suite de l'article et le diaporama.

7.800 objets découverts

Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins
Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins © D. Gouray / Rennes Métropole
"En effet, des trouvailles archéologiques ont suspendu les travaux de reconversion, signale, Michèle Le Loir. Le démarrage du chantier a été précédé par un vaste chantier de fouilles sur près de 8.000 m2 conduit par l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap)."

7.800 objets, dont des sarcophages en plomb découverts sous terre

D'ailleurs, le chantier de fouilles, qui a mobilisé une trentaine d'archéologues, a notamment permis de mettre au jour les restes d'un temple gallo-romain datant du IIIe siècle : ce sont près de 7.800 objets, dont des sarcophages en plomb, qui ont été découverts.

 

Découvrez dès la page 4, la suite de l'article et le diaporama.

Le couvent attend la bascule

Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins
Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins © D. Gouray / Rennes Métropole
Au final, le couvent attend, en suspension, la bascule du chantier dans sa deuxième phase: la construction, dans quelques mois, à ses pieds et dans son sous-sol, du centre des congrès imaginé par Jean Guervilly, architecte mandataire.

 

Découvrez dès la page 5, la suite de l'article et le diaporama.

Entre casernement et lieu de stockage

Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins
Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins © D. Gouray / Rennes Métropole
Ce projet lauréat en novembre 2010 propose, ici, une architecture élégante et met en valeur le couvent, le confortant dans son statut de monument. "Le signal lumineux de la tour-clocher vient subtilement souligner l'entrée et l'imbrication des deux architectures : celle de la partie neuve et celle du couvent", indique l'agence basée à Saint-Brieuc. Elle y présente un fonctionnement optimisé, notamment par les larges surfaces d'exposition et de restauration proposées.

 

Découvrez dès la page 6, la suite de l'article et le diaporama.

Auditorium et salles de congrès

Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins
Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins © Labtop / Jean Guervilly
"Sous le niveau de l'ancien édifice religieux, nationalisé à la Révolution, seront construits un parking, un auditorium de 1.000 places, mais aussi une salle de congrès de 500 places", poursuit le maître d'ouvrage. Et d'ajouter : "Un auditorium de 300 places se glissera dans l'ancienne église qui n'a plus célébré d'office depuis plus de deux siècles car, dans son avant-dernière vie, le vieux couvent était devenu un bien militaire alternant casernement et lieu de stockage."

 

Découvrez dès la page 7, la suite de l'article et le diaporama.

Pierres anciennes et baies vitrées

Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins
Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins © Labtop / Jean Guervilly
L'ancien jardin du couvent sera reconstitué, sur un nouveau plancher, et le cloître, alternant pierres anciennes, murs et baies vitrées, donnera sur des salles d'exposition, de restauration, une vingtaine de salles de réunion...

Découvrez dès la page 8, la suite de l'article et le diaporama.

Vers une ouverture en 2018

Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins
Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins © Labtop / Jean Guervilly
A l'issue des travaux prévus à l'automne 2017, le centre des congrès devrait ouvrir en 2018 et pourra accueillir 1.500 personnes en plénières et en restauration et 3.000 m² d'exposition.

Découvrez dès la page 9, la fiche technique.

Fiche technique

Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins
Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins © D. Gouray / Rennes Métropole
Fiche technique
Maîtrise d'ouvrage: Rennes Métropole
Maîtrise d'œuvre: Jean Guerville (architecte mandataire), Alain-Charles Perrot et Florent Richard (architectes en chef des Monuments historiques), Françoise Mauffret et David Cras (architectes associés), ECB (économiste), Casso (assistance technique sécurité incendie), Votruba (économie de la construction), BSO + ATES en sous-traitant (BET structure GO), Alto (BET structure métallique), TPFI (BET fluides), Terao (BET développement durable), Avel (acoustique), Architecture et technique (scénographe).
Socotec (contrôle technique), Arcoos (coordination SPS), Vulcaneo (coordination SSI), Arcadis (étude géotechnique), Terragone (suivi géométrique, altimétrique tunnel).
Entreprises: Sogea Bretagne (mandataire), associé à Degaine, Soletanche Bachy, Botte Fondations, Cegelec et Cofely Ineo.
Calendrier général de l'opération :
Choix du site : juin 2009
Concours de maîtrise d'œuvre : juillet 2009 à juin 2010
Études de maîtrise d'oeuvre, permis de construire,
enquête publique, étude préalable de sécurité publique : fin 2010 - 2013
Fouilles archéologiques préventives : fin 2011 - mars 2013
Obtention du permis de construire : avril 2013
Création de la SPL : automne 2013
Début de travaux : avril 2014
Fin de travaux : fin 2016
Durée : 32 mois de travaux
Coût du projet : 98,8 millions d'euros hors taxe (Valeur juillet 2009) , soit, en 107.300.000 euros hors taxe à la date de valeur 2013.
Coût des travaux et des équipements scénographiques : 74.968.300 euros hors taxe (Valeur 2013).

 

 

Découvrez dès la page 10, la suite du diaporama.

Les éléments du programme

Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins
Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins © Labtop / Jean Guervilly
Une surface utile totale d'environ 12.500 m², soit 15.000 m² de surface de plancher : un auditorium de 1000 places pouvant accueillir congrès, conventions, conférences, spectacles et orchestres ; une salle congrès et événementielle de 500 places à plat ; un auditorium de 300 places pour petits congrès, conférences et spectacles ; un niveau modulable dédié aux expositions ; un niveau polyvalent restauration/exposition ; un ensemble de 20 salles de réunion modulables pouvant accueillir réunions, séminaires, cocktails, concours, situé dans la partie patrimoniale du Couvent des Jacobins.

 

Découvrez dès la page 11, la suite du diaporama.

A proximité du chantier du métro

Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins
Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins © Labtop / Jean Guervilly
Une difficulté majeure est rencontrée sur ce projet : "Le chantier est situé en plein cœur du centre-ville, place Sainte-Anne où se tient également de gros travaux de génie civil avec la construction d'une des 15 stations de la deuxième ligne du métro B", explique le maître d'ouvrage.

 

Découvrez dès la page 12, la fiche technique.

Vers l'enveloppe de verre en 2016

Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins
Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins © Labtop / Jean Guervilly
Courant 2016, le groupement conduit par Sogea Bretagne interviendra sur la restauration du couvent et les travaux intérieurs avant de réaliser l'enveloppe de verre et d'aluminium.

 


Découvrez dès la page 13, la suite du diaporama.

Un investissement public

Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins
Le futur centre des congrès de Rennes Métropole, autrefois le couvent des Jacobins © Labtop / Jean Guervilly
Au total, l'ensemble des travaux représente un investissement de 107 millions d'euros hors taxe, financé avec le soutien de l'État, du Conseil régional de Bretagne et du Conseil général d'Ille-et-Vilaine.