"Sous le niveau de l'ancien édifice religieux, nationalisé à la Révolution, seront construits un parking, un auditorium de 1.000 places, mais aussi une salle de congrès de 500 places", poursuit le maître d'ouvrage. Et d'ajouter : "Un auditorium de 300 places se glissera dans l'ancienne église qui n'a plus célébré d'office depuis plus de deux siècles car, dans son avant-dernière vie, le vieux couvent était devenu un bien militaire alternant casernement et lieu de stockage."

 

Découvrez dès la page 7, la suite de l'article et le diaporama.

actioncl